9 conseils pour améliorer dès aujourd’hui la qualité de ses contenus web

9 conseils pour améliorer dès aujourd’hui la qualité de ses contenus web
ameliorer-qualite-contenu-marketing

Le marketing de contenu constitue l’un des leviers essentiels d’une stratégie digitale efficace. Et parmi l’arsenal des outils disponibles pour développer une stratégie de contenu, il est un format qui est particulièrement apprécié : l’article de blog. On remarque d’ailleurs aujourd’hui qu’il existe de plus en plus de blog marketing. S’il est vrai que rédiger un article est plus facile techniquement à réaliser qu’un webinaire, une infographie ou un podcast, il reste néanmoins un exercice assez difficile à maîtriser pour ceux qui n’ont pas l’habitude de s’y adonner régulièrement. Car un bon rédacteur web doit être capable de capter l’attention de son lecteur en l’arrachant pendant quelques instants de toutes les tentations du web, mais il doit également l’inciter à entreprendre une action qui serve à l’entreprise.

Voici quelques conseils qui, à mon sens, sont essentiels pour produire une copie qui produise un impact sur l’internaute et génère, à la longue, des résultats tangibles et mesurables :

Le fond de votre contenu marketing

  • Connaissez votre audience

Un article qui intéresse le lecteur est avant tout un article qui réponde à ses questions, qui lui apporte une certaine valeur ajoutée. La question à se poser est alors : « qu’est-ce qui, aux yeux de vos consommateurs, représente un contenu de valeur ? ».  C’est pourquoi il est nécessaire de bien connaître son audience, ses défis et challenges quotidiens, et de leur apporter la réponse qu’ils recherchent sur le web (voir à ce sujet notre article sur le buyer persona).

  • Fractionnez votre contenu en petits morceaux

Il n’y a rien de plus efficace pour faire fuir un lecteur que de lui présenter un article long comme le bras rédigé d’un seul bloc. La vérité, c’est que les internautes ne lisent pas les contenus sur le web, ils les scannent ! Donc, pour rendre votre contenu attractif, il faut que celui-ci soit « scannable », c’est-à-dire cassé en petits morceaux faciles à lire et donc beaucoup plus digestes pour le lecteur. Pensez donc à structurer votre texte en petits paragraphes, à présenter vos arguments sous formes de listes et à rédiger vos phrases le plus simplement possible.

  • Utilisez la méthode du « Qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment »

Cette technique d’écriture (abrégée en QQOQPC) bien connue des journalistes est un excellent exercice préparatoire pour baliser les contours de son sujet. En répondant à chacune de ces questions, vous identifierez les éléments essentiels à aborder dans votre article et serez guidé beaucoup facilement dans votre processus d’écriture.

La forme de votre contenu marketing

  • Suivez votre ligne éditoriale dans la rédaction de vos articles

Ne laissez jamais le sujet (aussi compliqué ou nébuleux soit-il) prendre le pas sur votre style d’écriture. Si vous avez adopté un ton conversationnel ou technique à travers vos précédents contenus, tenez-vous y et adaptez votre sujet à celui-ci. Pour vous aider, commencez par écrire sur des thèmes que vous maîtrisez ou qui vous passionnent, il vous sera plus facile de vous approprier votre propre voix de cette manière.

  • Favoriser les images dans vos contenu

On entend souvent dire que l’ajout d’une image sur une publication Facebook augmente de manière significative le taux d’engagement. Mais qu’en est-il des articles de blog ? La même règle s’applique-t-elle ? D’après une étude de Buzzsumo, il semblerait que oui : en moyenne 2 fois plus de gens partagent des articles contenant au moins une image, ce qui montre l’importance d’incorporer des éléments visuels à un article afin de le rendre plus impactant dans l’esprit du lecteur (c’est d’ailleur pour cette raison que j’insère le graphique relatif à cette étude ci-dessous…)

 

  • Variez entre contenus courts et longs

Beaucoup de gens ne seront certainement pas d’accord avec ce que je vais avancer ici : mais toujours d’après Buzzsumo, les articles de blog au contenu conséquent ont plus d’impact que les articles courts (cf. image ci-dessous). Ce qui va à contre-courant de la pensée générale disant que, avec l’utilisation de plus en plus forte des appareils mobiles, les contenus doivent être brefs et concis pour espérer être lus jusqu’au bout et partagés. Alors, qui a tort, qui a raison ? Je pense pour ma part qu’il y a une part de vérité dans ces 2 affirmations et que, dès lors, vous gagnerez plus à envisager un mélange de contenus courts (jusqu’à 1000 mots) et longs (plus de 1000 mots) afin de donner plus de profondeur à votre stratégie éditoriale.

  • Editez, éditez, éditez

Même les auteurs les plus talentueux ne rédigent pas leurs articles d’une seule traite. Ce qui différencie justement un bon contenu d’un contenu passionnant, c’est souvent l’effort qu’a fourni le rédacteur à effacer, réécrire et simplifier son travail. En effet, la phase d’édition est extrêmement importante car elle permet de sublimer votre copie. Travaillez votre plume !
Toute il ne faut pas oublier que l’écriture est un vrai métier et même les journalistes de nature peuvent se trouver déboussoler quand il s’agit d’écrire du contenu pour une marque. Ainsi, dans la majorité des cas il est préférable de faire appel à des professionnels.

  • Soignez orthographe et grammaire

« La grammaire, c’est ennuyeux », « une faute d’orthographe de temps en temps, ça arrive à tout le monde », « ce qui compte, c’est la pertinence du contenu »,… Lorsque l’on aborde l’épineux sujet de l’orthographe et de la grammaire, les excuses ne manquent pas ! Et pourtant, des erreurs récurrentes peuvent à terme éclipser la qualité de votre travail et jeter le discrédit sur votre expertise. Soyez vigilent et n’hésitez pas à vous faire relire par une personne extérieure avant d’appuyer sur le bouton « envoyer »

  • Pensez KISS: Keep It Short and Simple 

Keep It Short and Simple, ou, en d’autres termes : ne compliquez pas les choses. Offrez à vos lecteurs un contenu exposé simplement et évitez toute complexité. N’utilisez pas de mots ampoulés ou trop scientifiques et n’hésitez pas à paraphraser si un concept nécessite un éclaircissement.

  • Ne négligez pas le titre

Certains n’hésitent pas à dire que la capacité à rédiger un bon titre est la compétence la plus importante que doit avoir un rédacteur web. Il est vrai que, chez le lecteur, la décision de cliquer sur un article ou pas se fait principalement sur base du titre. Il est dès lors très probable que si votre titre est plat et ennuyant, celui-ci ne daignera pas s’y intéresser et ira voir ailleurs (pour en savoir plus, lisez notre article « sans un titre remarquable, votre article n’est rien ! »)

Pour un rappel visuel de ces points, voici le tableau périodique du Content Marketing, ou 7 étapes pour mieux structurer son contenu.

Et vous, quels sont les conseils que vous donneriez à toute personne qui souhaite se lancer dans une stratégie de contenu ?

Geoffrey Bressan
Consultant @Markentive_FR

 

Florian est Consultant Inbound Marketing au sein de Markentive.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>