10 tactiques de Rand Fishkin pour faire passer votre blog à la vitesse supérieure

10 tactiques de Rand Fishkin pour faire passer votre blog à la vitesse supérieure

Si, comme Markentive, vous êtes détenteur d’un blog et/ou travaillez dans le domaine du marketing digital, vous avez certainement déjà remarqué en consultant votre Google Analytics que votre courbe de trafic n’évolue pas de façon linéaire mais plutôt par paliers. Même si vous bloguez avec une régularité exemplaire, vous passerez irrémédiablement par des phases de stagnation (parfois même de légères récessions), puis par des évolutions soudaines.

Le fait d’atteindre un nouveau palier est quelque chose d’exaltant mais parfois difficilement compréhensible. On se réjouit d’avoir gagné des rankings et des visiteurs, mais on ne sait pas réellement pourquoi cela se passe à ce moment précis. Parfois, c’est un simple article qui a créé le buzz, généré un regain de notoriété et permis à de nouveaux visiteurs de découvrir son blog, parfois c’est plutôt le résultat d’un travail de longue haleine.

10 conseils pour booster votre blog

Quoiqu’il en soit, il existe toujours un moment où l’on se demande comment faire pour accélérer le processus et sauter plus rapidement d’une étape à une autre. Et ce, particulièrement en cette période d’hyper-concurrence en matière de Content marketing. Alors, comment faire pour générer plus de trafic sur votre site web, plus de commentaires, plus de retweets, de likes, de shares ?  Rand Fishkin dans son dernier Whiteboard Friday nous partage 10 techniques (qu’il a personnellement expérimentées alors qu’il n’était encore qu’un illustre inconnu) pour booster votre progression en Content marketing.

1) Soyez actif sur votre blog

Si vous voulez que des internautes participent activement à votre blog et le rendent vivant grâce à leurs commentaires, partages, questions ou autres, il faut que vous soyez vous-même actifs sur la toile ! Localisez 5 à 10 blogs, forums, sites de Q&A et faites-vous remarquer en commentant et en partageant votre point de vue. En ajoutant des informations de valeur à la discussion en cours, vous vous ferez remarquer des autres internautes et vous positionnerez progressivement en tant qu’expert et construirez un véritable réseau de connaissances autour de vous. 

Par exemple, sur le blog de Moz, vous constaterez qu’un certain Gianluca Fiorelli commente quasiment chacun des articles en y ajoutant de nombreux retours d’expériences et d’arguments bien écrits, ce qui lui permet de se retrouver à chaque fois dans les « top comments » et de gagner énormément en visibilité.

2) Entrez en contact avec vos early contributors

Que votre blog rassemble une audience de 50 000 visiteurs mensuels ou qu’il soit d’envergure plus modeste, il est fort probable que vous comptiez quelques internautes qui vous suivent depuis longtemps et n’hésitent jamais à partager, commenter et recommander vos articles. Chérissez tout particulièrement ces « early adopters » et construisez une relation pérenne avec eux. Intéressez-vous à eux autant qu’ils s’intéressent à vous : allez visiter leur site web, partagez leurs articles, suivez-les sur Twitter, ajoutez-les à vos contacts LinkedIn,… Bref, entamez une discussion avec eux et montrez-leur que vous appréciez leur soutien.  En renforçant ce lien qui vous unit désormais, peut-être leur donnerez-vous envie de devenir de véritables ambassadeurs de votre marque, but ultime du marketing 3.0.

3) N’utilisez pas de sous-domaine ou de domaine séparé pour héberger votre blog

Imaginons que nous ayons choisi d’héberger le blog de Markentive à l’adresse www.blog.markentive.fr. Que se passerait-il ? Notre blog sera considéré comme une URL unique et séparée de www.markentive.fr et, par conséquent, seule une partie du Domain Authority que nous aurions généré se transmettrait jusqu’au blog. Raison pour laquelle il est préférable d’un point de vue SEO de placer son blog dans un folder à l’intérieur du site web plutôt que d’utiliser un sous-domaine.

4) Utilisez les influenceurs à votre avantage

D’abord, dressez une liste Excel dans laquelle vous répertoriez toutes les personnes que vous estimez être influentes dans le domaine qui vous intéresse. Ensuite, tentez d’interagir avec eux en les mentionnant, en commentant leurs articles ou en les citant afin d’entrer dans leur radar et d’espérer nouer une relation avec eux. L’objectif étant bien entendu d’utiliser leur réseau ainsi que leur expertise à votre avantage si d’aventure ils retweetent vos articles ou vous citent dans l’une de leurs publications.

A ce propos, Rand Fishkin donne ici un conseil des plus pertinents : ne vous attaquez pas aux gros poissons, ils sont extrêmement sollicités et sont beaucoup plus difficilement accessibles. Au contraire, tentez d’abord de construire une relation avec des experts mois expérimentés, ceux-là seront plus réceptifs et enthousiastes.

5) Privilégiez toujours la qualité du contenu à la quantité

Je suis personnellement on ne peut plus d’accord avec ce conseil, auquel j’avais consacré un article il y a quelques mois. Et celui-ci est d’autant plus vrai dans ce contexte d’’infobésité et de surabondance de contenus. Le seul moyen aujourd’hui de se démarquer de la masse est de faire mieux. Soyez plus qualitatif, quitte à produire moins. Vous rédigez tous les jours et n’arrivez pas à générer de l’engagement ? Réduisez à 2 ou 3 excellents contenus par semaine, plus longs, plus documentés, plus originaux. Sur le long terme, c’est la qualité qui fera la différence, pas la quantité.
En cas de manque d’inspiration, pas de panique, il existe des ressources inépuisables pour s’inspirer.

6) Créez vos propres contenus visuels

La plupart des petites structures qui ne possèdent pas en interne d’employés en charge de la création ou qui n’ont pas les budgets pour externaliser ne pensent souvent pas à créer leurs propres visuels. Et pourtant, peu importe leur qualité, ce sont les formats de contenus qui attirent le plus les internautes et obtiennent le plus de liens et de partages. Il existe aujourd’hui sur le web foison de sites et d’applications qui vous permettent de créer vos propres visuels et infographies, et ce même si vous ne possédez aucune connaissance préalable.
Pour ceux qui ont un budget à investir, il est toutefois préférable de laisser la création d’un site et de visuels à des professionnels du marketing.

Nous avons nous-même tenté l’expérience récemment en créant cette petite infographie sur l’Inbound marketing. Qu’en pensez-vous ? Cliquer ici pour accéder à l’article complet sur cette infographie.

 

7) Installez un système d’emailing

Malgré l’apparition de nouveaux moyens de communication et la prédominance des réseaux sociaux, le bon vieil email reste toujours une valeur sûre pour rester en contact avec votre public-cible. Sur votre site web, offrez un moyen à vos visiteurs de recevoir chacun de vos contenus directement dans leur boîte mail. De cette manière, les plus fidèles parmi vos lecteurs seront certains de ne jamais rater aucun de vos articles. La première étape est d’encourager vos visiteurs à souscrire à vos emailings puis de respecter les 7 points clés pour une newsletter efficace.

8) Incitez vos visiteurs à réutiliser votre travail

Une des meilleures façons d’obtenir des liens entrants et de renforcer votre référencement est de voir l’un de vos contenus réutilisé par quelqu’un d’autre. Offrez donc à vos lecteurs un moyen rapide de s’approprier votre contenu sans pour autant vous le faire voler. C’est notamment la technique utilisée par les créateurs d’infographie qui autorisent la copie de son code permettant l’affichage sur d’autres sites tout en s’assurant un lien retour.

9) N’ayez pas peur de créer la controverse 

Attention, ce conseil est à utiliser de manière pertinente et judicieuse, au risque de perdre toute crédibilité. Ne tombez pas dans le piège facile de vous positionner en vous opposant à la moindre occasion juste pour attirer l’attention sur vous. Mais, si l’occasion se présente et que vous avez une opinion pertinente et à contre-courant de la majorité, n’hésitez pas à vous exprimer et à argumenter votre façon de voir les choses. C’est une excellente façon de braquer les projecteurs sur vous et de démontrer votre expertise, surtout auprès d’influenceurs qui ne manqueront pas de remarquer la pertinence dont vous faites preuve.

10) Publiez vos contenus plusieurs fois sur les réseaux sociaux

Beaucoup de gens utilisent les réseaux sociaux uniquement comme un tremplin pour diffuser leurs contenus auprès de leur communauté. Une fois l’article publié, ils s’empressent de le promouvoir via Twitter, Facebook, G+ et LinkedIn, et ensuite ils passeront à autre chose. Plutôt que de diffuser vos contenus une seule fois sur vos plates-formes de social media, n’hésitez pas à le faire plusieurs fois afin de générer plus d’engagement. Pour illustrer cette idée, Rand reprend un visuel extrêmement simple provenant du site Kissmetric et qui représente une sorte de calendrier de publication de contenus pour Twitter, Facebook, G+ et Tumblr.

Donc, à la question « Puis-je partager mes contenus plus d’une fois ? », la réponse est sans conteste oui, mais à condition de ne pas apparaître comme un spammeur. C’est pourquoi, si vous pouvez vous permettre de tweeter votre dernier article plusieurs fois par mois, il serait judicieux de ne le faire qu’une fois sur Facebook ou sur Google +. En effet, tous les réseaux sociaux sont différents et doivent être utilisés selon leurs spécificités.

Appliquez ces principes scrupuleusement à la lettre et il ne fait aucun doute que votre site web prendra très vite une nouvelle dimension ! Avez-vous d’autres conseils à proposer pour booster vos progrès en matière de blogging ? N’hésitez pas à commenter ! Besoin de plus de renseignements? Contactez-nous

Geoffrey Bressan
Consultant @Markentive_FR

cta-content-marketing

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*