3 conseils pour une utilisation judicieuse des mots-clés dans votre stratégie SEO

Dans un article précédent (3 étapes pour augmenter votre trafic organique de 300% en 6 mois), j’avais exposé une stratégie simple pour générer plus de trafic sur son site web. Celui-ci se reposait essentiellement sur le choix de mots-clés pertinents et l’articulation de contenus autour de ces derniers. En effet, la notion de mots-clés est extrêmement importante pour tout professionnel du webmarketing, car ils représentent des opportunités pour une page d’un site web d’être indexée dans les moteurs de recherche et trouvée comme résultat d’une requête par un internaute.

Avec l’évolution des moteurs de recherche, le rôle des mots-clés a sensiblement changé au cours des années, et ce qui prévalait il y a 5 ans n’est plus forcément vrai aujourd’hui. C’est pourquoi il existe beaucoup de croyances et « légendes » autour de l’utilisation des mots-clés dans une stratégie digitale, et il est souvent difficile de discerner le vrai du faux. Cet article, inspiré du dernier Whiteboard Friday de Moz, a pour but de rétablir la vérité sur certaines notions.

La densité de mots-clés, une notion obsolète

Leçon n°1 : N’utilisez pas la densité de mots-clés comme un indicateur de performance SEO

« Combien de fois mon mot-clé doit-il être répété pour optimiser le référencement de ma page ? ». C’est la question qui a certainement traversé l’esprit de tous les webmarketeurs un jour ou l’autre. Et pourtant,  la répétition non naturelle de mots-clés doit être évitée comme la peste. La notion de densité de mots-clés est aujourd’hui obsolète. En effet, la plupart des bons softwares SEO n’en tiennent pas rigueur dans leurs features, tout simplement parce que les moteurs de recherche n’en tiennent plus compte, et ce depuis de nombreuses années déjà ! Ceux-ci ont naturellement changé au cours des évolutions de leur algorithme de recherche et prennent en compte maintenant des données autrement plus complexes que la simple répétition d’un mot-clé comme critère de pertinence (même Matt Cutts a confirmé cette information).

Le titre, un endroit stratégique

Leçon n°2 : Insérez votre mot-clé dans votre titre, mais préférez un titre convaincant à un titre parfaitement optimisé.

Bien entendu, il est nécessaire que votre mot-clé apparaisse dans votre contenu, ne serait-ce qu’une ou deux fois :

  • Premièrement parce qu’il permet à Google de lier votre article à une ou plusieurs requêtes et de le proposer comme résultat de recherche ;
  • Ensuite, parce que ce mot-clé a son importance pour la compréhension de votre lecteur, il lui permet de saisir le sujet du contenu et de comprendre si cela l’intéressera ou pas.

C’est pourquoi, pour une raison de clarté principalement, il est important que votre mot-clé apparaisse également dans votre titre. Néanmoins, il n’est pas nécessaire de sur-optimiser votre titre, par exemple en insérant le mot-clé au tout début de la phrase (les moteurs de recherches donnent un poids plus important au premier mot d’un titre qu’au dernier). Votre titre sera optimisé, mais si personne ne clique dessus, quel est l’intérêt ? Un titre bien rédigé et qui attire l’attention du lecteur a beaucoup plus de valeur qu’un titre parfaitement optimisé pour les moteurs de recherche.
Entre les 2 titres d’article suivant :

  • « Les meilleurs restaurants de Paris »
  • « Le guide ultime des meilleurs (et les pires) restaurants de Paris »

Sur lequel cliquerez-vous ? Certainement le 2e, qui est plus intriguant et plus recherché que le premier, pourtant parfaitement optimisé mais qui est beaucoup trop banal.

Privilégiez l’utilisateur plutôt que les moteurs de recherche

Leçon n°3 : Une optimisation on-page est importante pour le SEO, mais l’expérience utilisateur l’est encore plus. Ne sacrifiez pas cette dernière au détriment des moteurs de recherche.

Lorsque vous rédigez un contenu, pensez avant tout à rédiger pour vos lecteurs et non pas pour les moteurs de recherche. Avec l’arrivée de Hummingbird l’année dernière, les moteurs de recherche sont désormais capables de se détacher des mots-clés et de prendre en compte la sémantique et le contexte comme critère de pertinence. Il ne sert plus à rien de vouloir caser son mot-clé ainsi que toutes ses variantes 5, 10 ou 20 fois dans son contenu. Vous ne vous rendez pas service, pas plus qu’à vos lecteurs, qui quitteront votre site à cause de la pauvre expérience utilisateur que vous leur offrez.

En résumé, on peut avancer que les meilleures techniques SEO sont celles qui sont invisibles. Avec l’amélioration des moteurs de recherche, les techniques de référencement « forcées » et sur-optimisées ne fonctionnent simplement plus. Aujourd’hui, il est donc nécessaire de vouloir plaire à l’utilisateur plus qu’aux moteurs de recherche.

Découvrez maintenant 12 points clés pour optimiser sa page web pour le SEO et 4 manière de booster son référencement avec l’outil de planification des mots-clés de Google.

Geoffrey Bressan
Consultant @Markentive_FR

inbound marketing perspective lean


par Christian Neff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *