Comment être sûr de ne jamais recevoir une pénalité de Google ?

Comment être sûr de ne jamais recevoir une pénalité de Google ?

Constater une baisse inexpliquée de son trafic de recherche dans son compte Analytics est l’un des pires cauchemars de tout propriétaire web. Il faut dire qu’avec Google, la frontière est parfois mince entre les pratiques tolérées et les proscrites. Lorsque vous outrepassez une ou plusieurs règles SEO édictée par l’algorithme de Google, vous êtes susceptible de subir des conséquences qui auront des répercussions assez graves pour la visibilité de votre site web : une perte de position dans les SERP qui entraînera une chute de visites, donc de leads, donc de clients… Il est bien entendu possible de « guérir » de ce genre d’attaques, mais cela prend beaucoup de temps et peut vous causer beaucoup de torts.

La meilleure chose à faire : ne jamais être sanctionné par Google !  Et pour cela, il faut être prudent et proactif. Voici 4 manières inspirées par le cofondateur de QuickSprout Neil Patel pour toujours rester dans les petits papiers de Google:

1. Prenez connaissance des règles en vigueur

En tant que bon citoyen, vous n’êtes pas censé ignorer la loi de votre pays, n’est-ce pas ? La même réflexion peut être formulée si vous souhaitez être un « bon webmaster ». Et sur le web, la loi, c’est Google ! Que cela vous plaise ou non, Google édicte les règles et nous devons nous y plier …

C’est pourquoi, avant de commettre tout impair qui porterait préjudice à votre site web, prenez le temps de consulter le guide d’utilisation à destination des webmasters. Il vous sera d’une grande aide non seulement pour éviter certaines pratiques SEO Black Hat, mais également pour aider le moteur de recherche à mieux trouver, indexer et parcourir le contenu de votre site.

2. Effectuez un audit du contenu de votre site

Maintenant que vous avez pris connaissance de la bible du web (cf. point 1), il faut à présent vous assurer que votre contenu suit ces recommandations et ne vous place pas sous le joug d’une future pénalité. Assurez-vous de produire du contenu de qualité, de ne pas sur optimiser vos articles, de bien faire figurer vos méta données, etc.

Le contenu de piètre qualité est la principale raison des pénalités Google. En améliorant la teneur de vos contenus, vous vous positionnez en bon élève et diminuez les (mal)chances d’être pénalisé par Google.

3. Faites le ménage dans vos liens

Un des facteurs les plus importants que Google regarde lorsqu’il parcourt votre site est votre réseau de liens entrants et sortants. En effet, nous savons que, pour évaluer la pertinence et l’autorité d’un site web, Google va se baser sur 2 éléments :

  • La qualité des liens entrants
  • L’ancre de texte utilisée pour chaque lien

Pour savoir quels sont les sites qui vous ont offert un lien entrant, rien de plus simple : rendez-vous sur votre Google webmaster tool et cliquez sur « liens vers votre site » sous l’onglet « trafic de recherche », et vous pourrez télécharger une liste comprenant tous les liens répertoriés par Google comme faisant partie de votre réseau. Surveillez régulièrement cette liste et écartez scrupuleusement tous les liens qui vous semblent douteux et dont les ancres de liens ont été optimisés. 

Commencez par envoyer un email au webmaster du site en question et demandez-lui d’enlever le lien dont il est question. S’il ne se manifeste pas ou refuse, utilisez alors l’outil de désaveu de Google qui s’en chargera pour vous.

4. Restez au courant des changements d’algorithme de Google

A chaque nouvelle mise à jour, c’est tout le petit monde du SEO qui tremble. Panda et puis Penguin ont changé la donne en matière de référencement, et ont forcé les agences SEO « à l’ancienne » à s’adapter aux techniques White Hat préconisées par Google. Afin d’être certain de ne jamais franchir cette frontière ténue, restez attentif à tout changement du côté de Google. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un outil très pratique de Moz, le Google Algorithm Change History, qui garde une trace de chaque changement d’algorithme ainsi que de la nature de cette mise à jour. Ainsi, en cas de doute, vous pouvez toujours vérifier qu’une nouvelle règle ne soit pas effective sans que vous le sachiez.

Et vous, quels précautions prenez-vous pour ne pas voir votre site pénalisé par Google ?

Geoffrey Bressan
Chief Marketing Officer @Markentive_FR

cta-stratégie-inbound

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*