Comment limiter la baisse de reach de ses publications Facebook ?

Comment limiter la baisse de reach de ses publications Facebook ?

Mise à jour: Octobre 2015

Il est aujourd’hui de notoriété publique que la portée des publications Facebook a significativement baissé ces derniers mois (de nombreuses études sont là pour en témoigner). Alors que celle-ci était en moyenne de 12% en octobre 2013, elle avait dégringolé à 6% en février 2014. Le constat est encore plus amer pour les entreprises de plus de 500 000 likes, passant de 4 à 2% et s’approchant inexorablement des 0%, la courbe ne montrant aucun signe de stabilisation. Pour l’agence Ogilvy, auteur du graphique ci-dessous, ce n’est qu’une question de temps avant que le Ground Zero ne soit atteint. 

 La volonté de Facebook derrière cette décision étant on ne peut plus simple : forcer les entreprises et les marques à investir dans la publicité. On ne peut pas vraiment en vouloir au média social pour ce changement de business model (c’est avant tout une entreprise commerciale dont le but est de maximiser les profit), mais pour certains, la pilule est difficile à avaler, et on comprend pourquoi. Êtes-vous donc désormais obligé de battre en retraite? Pas forcément! 

Sur-optimisez la performance de vos publications

Si vous n’avez pas réellement le budget (ou l’envie) pour investir dans la publicité sur Facebook, vous ne pourrez pas éviter la baisse de votre reach. Par contre, vous pouvez la limiter en optimisant au maximum chacun de vos posts! Par exemple, l’expert Social Media Dan Zarrella a compilé près de 11,4 millions de publications provenant des 24 000 pages les plus likées sur Facebook pour en venir à cette conclusion : les photos sont le type de publications qui bénéficient du meilleur Reach à l’heure actuelle, devant la vidéo, le texte et les liens. 

Essayez donc, si ce n’est pas déjà fait, d’incorporer des images dans vos publications. Veillez néanmoins à rester cohérent dans vos messages : n’essayez pas de transformer vos posts en « usines à clics », au risque de perdre de la crédibilité aux yeux de vos fans et de subir des pénalités de l’algorithme de Facebook (cf. cet article sur le clicbait )

Optimisez vos moments de publication

Si vous ne pouvez pas éviter la baisse de votre reach, assurez-vous au moins de mettre toutes les chances de votre côté pour générer un minimum d’engagement. Pour cela, publiez vos contenus à des moments stratégiques correspondant aux heures de plus grande affluence sur le média social. Par exemple, une étude a découvert que le taux d’engagement était 18% plus élevé les jeudis et vendredis. Par contre, une autre étude de KISSMETRICS soutient que le meilleur jour pour partager ses contenus sur Facebook est le samedi.

Qui a raison, qui a tort ? Difficile à dire. Etablir le meilleur timing pour publier sur Facebook dépend de plusieurs facteurs, notamment du type d’audience visé, mais il est possible d’extraire quelques recommandations générales :

  • Le plus de partages aurait lieu vers 13h ;
  • Le plus de clics, vers 15h et après 19h.

(source Dan Zarrella)

Le meilleur conseil à vous donner serait d’analyser les habitudes de consommation de votre audience et d’effectuer plusieurs tests à différents moments de la journée pour découvrir ce qui marche le mieux dans votre cas précis. 

Diversifiez votre stratégie social media

Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Ce temps où Facebook à lui seul suffisait pour entretenir une présence sur les réseaux sociaux est révolu. Tournez-vous vers d’autres plateformes, telles Twitter, LinkedIn, Google +, Tumblr ou Instagram et connectez-vous avec votre audience. Une stratégie social media « cross channel » sera bien plus efficace et sera moins dépendante des changements d’algorithmes de Facebook. Le taux d’engagement risque de tomber à 0% ? Qu’à cela ne tienne, si vous avez réussi à construire une communauté sur d’autres réseaux sociaux! 

Et vous, comment avez-vous réagi à la baisse de reach des publications sur Facebook ? Votre entreprise en a-t-elle souffert ? Quelles stratégies avez-vous mis en place pour contourner cette problématique ? Vos commentaires sont les bienvenus ! 

Geoffrey Bressan
Chief Marketing Officer @Markentive_FR

cta-content-marketing

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*