Email marketing : 5 conseils pour rédiger des titres convaincants

Email marketing : 5 conseils pour rédiger des titres convaincants
titres_impactants_newsletters_marketing_email

Sur les dizaines d’emails que vous recevez aujourd’hui, combien d’entre eux n’ouvrirez-vous pas ? Certainement plus d’un, n’est-ce pas ? Il est vrai qu’entre les campagnes promotionnelles, les newsletters ou encore les emails de lead nurturing, notre boîte de réception est de plus en plus sollicitée. Pour que vous vous décidiez à ouvrir un email, il faut que celui-ci retienne votre attention, qu’il vous intéresse ou vous intrigue. Et, bien souvent, l’impression que vous vous faites du contenu passe tout d’abord par le titre. C’est simple : si le titre d’un email vous interpelle, vous cliquez. S’il ne vous parle pas, vous l’oubliez !

Si vous souhaitez optimiser le taux d’ouverture de votre prochaine campagne d’emailing, pensez à trouver la « catch-up phrase » parfaite, celle qui donnera envie à vos abonnés de découvrir ce qui se trouve à l’intérieur ! Avant d’y arriver, il vous faudra cependant respecter certaines règles :

1.Préférez un titre court pour votre newsletter

« The shorter, the better ». Selon une étude de MailerMailer (une solution d’email marketing) compilant les données de plus de 1,2 milliards d’emails, ceux dont le titre est compris entre 28 et 39 caractères sont ceux qui possèdent le taux de clic le plus élevé. Les titres de plus de 50 caractères sont les moins efficaces.

2. Évitez un titre avec des majuscules et trop de ponctuations 

Dans l’univers du langage digital, une personne abusant des majuscules et points d’exclamation est perçue comme agressive et énervée, ce qui n’est, vous en conviendrez, pas la meilleure des manières pour attirer l’attention de quelqu’un. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les filtres anti-spams sont configurés pour intercepter ce genre de messages. Envoyer un email avec un titre comme « OUVREZ VITE !!!!! SUPER PROMO À L’INTÉRIEUR !!! », c’est au mieux vous assurer qu’il atterrira dans les spams de votre destinataire. Au pire, il signalera votre contenu comme inapproprié et bloquera tous vos futurs envois.

3. Envoyez des titres descriptifs et pas créatifs

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il semblerait que les titres les plus créatifs soient ceux qui performent le moins bien. Au contraire, ce sont les phrases linéaires et « terre à terre » qui enregistrent les taux d’ouverture les plus élevés, comme le révèle cette étude de MailChimp (voir l’image ci-dessous). La raison ? Lorsque nous recevons un email, nous voulons savoir exactement quel en est le contenu avant de nous décider à le lire, c’est pourquoi les titres descriptifs marchent mieux que les figures de styles, métaphores et jeux de mots. 

4. Utilisez la technique du « pied dans la porte » pour vos titres denewsletter

Cette technique a été adaptée avec succès du domaine de la psychologie à celui du marketing. Elle consiste à poser subtilement une question qui forcera votre lecteur à répondre « oui », ce qui l’incitera à voir ce qui se trouve dans votre mail. Par exemple, avec un titre comme « Vous luttez toujours pour perdre ces kilos superflus avant l’été ? »,  vous êtes assuré de faire mouche une fois sur deux !

5. Instaurez un état d’urgence dans votre message

Comme la précédente, cette technique est également empruntée au domaine de la psychologie. Nous avons naturellement tendance à associer rareté et qualité (c’est en quelque sorte une adaptation de la loi de l’offre et de la demande). Donc, en insistant sur le fait que le contenu de votre email est exclusif, vous instaurez un état d’urgence qui incitera le visiteur à  ne pas vouloir rater cette offre spéciale, et donc à cliquer sur votre email.

Prochaine étape : la conversion de vos lecteurs en clients !

Souvenez-vous, un de nos articles précédents vous expliquait comment inciter vos lecteurs à souscrire à votre newsletter.  Le billet d’aujourd’hui n’en est que la suite logique. Et ensuite ? Il va de soi qu’une campagne d’emailing avec un taux d’ouverture élevé n’a aucune valeur si, derrière, aucune transformation n’est effectuée. La prochaine étape sera donc de penser à optimiser le contenu de votre email afin qu’il incite votre abonné à entreprendre une action concrète. C’est ce que je tenterai de vous expliquer dans un prochain article. D’ici là, continuez à nous lire !

Geoffrey Bressan
Consultant @Markentive_FR

cta-inboud

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*