Quel est l’impact du temps de chargement sur le taux de rebond ?

Les internautes sont de plus en plus exigeants : ils souhaitent pouvoir consulter rapidement une page web. Si cet impératif de temps de chargement avait surtout tendance à se retrouver sur le secteur e-commerce, il concerne aujourd’hui tous les domaines d’activité. Même le vôtre !

Un site qui met du temps à s’afficher fait fuir les internautes, et encore plus les mobinautes. Résultat : votre taux de rebond explose.

Pour comprendre l’importance que revêt le temps de chargement sur cet indicateur, Markentive s’est penché sur la dernière étude de Google sur le sujet.

Vitesse de chargement et taux de rebond

La navigation sur mobile se démocratise de plus en plus. Elle représente désormais plus de 50 % du trafic internet global. Cependant, les taux de conversion issus des appareils mobiles sont toujours moins élevés que ceux générés sur desktop.

En janvier 2017, Google a réalisé une étude portant sur le temps de chargement d’une page web sur mobile. Plus de 900 000 sites web répartis sur 126 pays ont ainsi été analysés à l’aide d’un émulateur Android (Nexus 5).

Cette enquête démontre qu’après 3 secondes d’attente, plus de la moitié des mobinautes (53 %) quittent une page si elle ne s’est pas entièrement chargée.

Ce qui est paradoxal, c’est que l’étude précise que le temps moyen de chargement d’une page mobile est actuellement de 22 secondes… De plus, pour 70 % des pages analysées, le contenu visuel au-dessus de la zone de flottaison s’affiche en 7 secondes. Il faut attendre 10 secondes supplémentaires pour le charger en intégralité.

À travers ses recherches, Google analyse aussi l’influence du temps de chargement sur le taux de rebond. Il s’avère que plus le temps de chargement d’une page est élevé, plus le taux de rebond augmente. Il suffit de consulter le graphique ci-dessous :

Les éléments qui influencent le temps de chargement

L’étude précise que le temps de chargement varie notamment en fonction de la taille de la page. 70% des pages étudiées par Google pesaient plus d’1Mo, parmi lesquelles : 36% plus de 2 Mo et 12% plus de 4 Mo. Ce qui est beaucoup trop conséquent ! Il faut savoir qu’une page de 1.4 Mo, sur mobile, se charge en 7 secondes environ. D’après les données citées précédemment, cela signifie que ces pages augmentent de 106% leur taux de rebond.

Pour pallier cette problématique, il est essentiel de compresser la taille des images, ce que certains secteurs d’activité tels que l’automobile ou les nouvelles technologies ont bien compris.

Google démontre que, si 30% des pages analysées s’adonnaient à cette bonne pratique, elles économiseraient 250KB de chargement. De précieuses secondes qui atténueraient le taux de rebond !

Testez votre site

Le moteur de recherche rappelle que pour proposer une navigation fluide et rapide sur mobile, les entreprises doivent créer un site « mobile first ». Autrement dit : un site entièrement conçu pour s’afficher sur smartphone et tablette.

Ce qui signifie que la taille d’une page ne doit pas excéder 500 Ko. L’intégralité du contenu doit s’afficher en moins de 3 secondes, au-delà de ce délai, le taux de rebond sera important. Pour le mobile, pensez à réduire le nombre d’images, de vidéos et autres médias peu nécessaires, qui alourdissent le site. Limitez aussi le nombre de liens : privilégiez un menu simple qui propose les liens les plus consultés.

Vous voulez connaître les performances de votre site internet sur mobile ? Google vous propose l’outil Test My Site. Entrez votre URL et profitez d’un diagnostic complet. L’outil vous donne une note sur 100 concernant l’affichage sur les différents terminaux.

En cas de score moyen, Google vous présente des conseils pour améliorer votre vitesse de chargement, afin de diminuer votre taux de rebond. N’oublions pas qu’au delà de l’expérience utilisateur, le temps de chargement des pages est aussi un élément majeur aux yeux de Google pour vous positionner dans le moteur de recherche.

Nous vous invitons à consulter notre aticle de blog traitant de l’optimisation des visuels, vous aurez ainsi un site bien plus agréable pour les utilisateurs, et probablement un meilleur référencement !

100 Questions à se poser avant une refonte de site internet



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *