Marketing digital : Où en sont les entreprises ?

Marketing digital : Où en sont les entreprises ?
digital-marketing-bilan-entreprises

Mis à jour octobre 2015

Le blog de notre agence a été lancé il y a un peu plus de deux ans maintenant, et dans le cadre de notre développement j’ai été amené à rencontrer plusieurs dizaines de clients aux problématiques diverses et variées. PME, grands groupes, indépendants, médecins ou industriels… Toutes ces entités n’ont pas les même besoins ni les mêmes moyens lorsque l’on en vient à aborder le marketing, mais toutes ont besoin de se faire connaître ! J’ai pu remarquer dans mes différentes discussions et échanges que dans un monde du marketing qui change et où le plus gros du travail reste à faire, les entreprises ne sont pas toutes égales… Et vous, où en êtes vous ?

Des réalisations très inégales en marketing digital

Il est facile d’imaginer qu’un groupe industriel international et une petite PME n’ont pas les mêmes moyens à leur disposition pour communiquer. Là où les petites entreprises aux budgets serrés devront chasser toutes les petites dépenses inutiles et se contenter d’activités qu’elles peuvent réaliser en interne avec les moyens du bord, les grands groupes ont davantage de possibilités et peuvent s’orienter vers des agences pour les épauler. Cependant, malgré ce décalage flagrant de moyens, les résultats observés sont parfois surprenants et certaines PME rivalisent ou surpassent des grands groupes pourtant bien établis : une révolution serait-elle en marche ?

Quelles configurations rencontre-t-on dans la communication digitale ?

A ce stade il faudrait différencier les entreprises selon leurs investissements et leurs réalisations dans le marketing digital, où les variantes sont pour l’instant infinies. Concentrons nous sur quelques cas de figures extrêmes et croustillants que nous avons matérialisé à partir de nos rencontres et autres: 

  • Les entreprises « Digital ALL-STAR » :

Elles ont de grands moyens et vous ne pouvez pas les louper dès que vous faîtes un saut sur Youtube ou Facebook. Que vous preniez l’exemple de Nike avec sa présence sociale exceptionnelle ou Oasis avec son univers de fruits givrés , il y a des réalisations qui marquent les esprits. Ces entreprises, avides de newsjacking, ont alors pleinement réussi leur transition digitale et brillent autant dans la vraie vie que sur votre tablette. On notera que ces projets bien mis en place sont très souvent reliés à des problématiques grand public et des marchés BtoC. 

  • Les entreprises « Digital Spray & Pray » :

Elles ont de grands moyens et conduisent un certain nombre de projets pour exister dans l’écosystème digital. Ces activités sont toutefois peu coordonnées et éparpillées : « Spray », dans l’espoir de pouvoir bénéficier de retombées intéressantes : « Pray ». Aux yeux des profanes, ces entreprises sont perçues comme « présentes » et c’était finalement bien là l’objectif poursuivi, occuper l’espace en attendant d’avoir un recul suffisant pour imaginer des actions plus construites. Nous imaginons que ces entreprises vont pouvoir effectuer in vivo un certain nombre d’expériences et d’essais pour proposer des activités digitales de première qualité dans les années à venir.

  • Les entreprises « Digikoi ? » :

Ces entreprises ont connu un succès important au cours des dernières décennies qui se repose sur un bon produit/service et une excellente réussite commerciale. Le marketing est alors quelque chose d’accessoire qui se limite aux plaquettes, congrès du secteur et au site internet vitrine. Les activités digitales ne sont alors pas une priorité et absolument aucune initiative n’est prise sur ce terrain. Si ce retard digital ne leur a pas causé problème jusqu’à présent, peut être que l’essor d’une concurrence mieux visible et active sur ce média digital pourrait leur causer problème à l’avenir. L’inconvénient de ce genre d’entreprise est leur manque profond de connaissance, de motivation et d’appétence pour l’univers du digital, qui a donc trop longtemps été délaissé par cette entreprise traditionaliste. « Nous avons toujours fait sans, pourquoi changer ?! ».
Lire : la transition digitale, une opportunité ou une nécessité ? et comment convaincre votre manager d’investir dans le marketing digital ?

  • L’entreprise « QR code bricolo » :

Ces entreprises ont peu de moyens, souvent des PME avec des décideurs early adopters et technophiles. Ils veulent que leur entreprise soit présente sur les réseaux sociaux, tienne un blog, ait des QR codes sur ses plaquettes, une vidéo de présentation sur Youtube… Ces initiatives si elles sont parfois intéressantes, doivent poursuivre un objectif et s’inscrire dans une véritable stratégie. Si elles sont pratiquées de manière désordonnée pour nourrir l’égo du créateur de l’entreprise, elles n’apportent pas grand chose. La technologie c’est bien, mais si le contenu ne suit pas, on ne va pas très loin…

  • L’entreprise « Inbound Marketing Ready » :

Vous l’avez déjà compris, on l’aime bien celle-ci. Cette entreprise met le contenu au centre de ses activités digitales, elle propose un blog, des tribunes et avis d’experts autour des problématiques de ses clients dans le domaine BtoB. En couplant ces activités à des campagnes de diffusion efficaces de messages, les entreprises BtoC qui pratiquent l’inbound marketing ont l’avantage de s’intéresser aux besoins de leurs clients pour leur proposer des contenus de qualité, intéressants et en phase avec leurs attentes : un logiciel, un jeu, un livre blanc, un guide… Une bonne raison pour ses prospects d’aller vers elle ! Si en plus ces messages sont bien mis en forme, utilisent différents canaux, plusieurs supports et portent les valeurs de l’entreprise…
Lire : Le coeur de votre stratégie digitale c’est le marketing de contenu

Le marketing digital c’est pourtant avant tout une question d’argent non ?!

Ahhhh… Oui et Non, la question est presque philosophique. Il y a de nombreuses manières de gaspiller de l’argent ou de le dépenser sans trop penser à la rentabilité des actions à l’avenir. Bien exploités, les budgets permettent de faire des contenus intelligents adaptés à leurs cibles et de les diffuser avec talent : un carton assuré ! Parfois mieux vaut poser le porte-monnaie et réfléchir à l’image que l’on va ensuite avoir, à ce que nos clients attendent, comment ils nous trouvent, quelles questions ils se posent… Faire du vrai marketing en somme ! Les millions ne remplaceront jamais le bon sens et une stratégie bien pensée. Pour se différencier de vos concurrents, faites parler votre talent, revoyez votre style, votre ton, votre positionnement, et le fond de votre discours. L’inbound marketing et les blogs ont désormais donné la parole à toutes les entreprises qui prennent le temps de produire des contenus de qualité en interne ou avec une agence.

Et vous ? Quelle entreprise êtes-vous ?

Christian NEFF
Fondateur de Markentive 

cta-inboud

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*