Meta description : comment l’optimiser en 7 points ?

Sur une page web, les meta descriptions constituent l’une des premières composantes indexées par les moteurs de recherche. Son objectif ? Résumer le sujet exprimé sur la page. Elle est donc importante pour votre référencement… mais aussi pour attirer des visiteurs qualifiés !

Alors, comment optimiser cette balise pour qu’elle vous place dans les premières pages de Google, tout en intéressant les internautes ?

 

Focus sur la construction d’une balise meta description

La balise meta description présente, en moins de 160 caractères, une brève description de la page web qu’un internaute souhaite consulter. Ce court descriptif apparaît, sous le titre, dans le résumé qui s’affiche dans les résultats proposés par les moteurs de recherche.

exemple meta description

Au niveau HTML, cette balise se situe dans l’en-tête (section <head>) juste après la balise <title>.

 

Son importance pour votre SEO

La balise meta description influence votre référencement à 2 niveaux. Tout d’abord, Google prend en compte son contenu pour comprendre le sujet de votre article. Il analyse aussi la sémantique utilisée dans la rédaction pour déterminer sur quelles requêtes vous positionner.

Ensuite, vous savez que plus un lien est visité, plus ses chances de remonter dans les pages de résultat sont grandes. Dès l’instant où votre balise meta description est attractive et qu’elle séduit les internautes, ces derniers seront enclins à cliquer sur votre lien. À terme, cette pratique vous permet d’améliorer votre taux de clic… et donc votre référencement naturel.

 

Comment l’optimiser ?

Face à son importance pour votre visibilité dans les moteurs de recherche, voici 7 éléments clés pour optimiser votre meta description :

1.      La longueur

Pour que votre texte puisse s’afficher en intégralité dans la page de résultats des moteurs de recherche, n’excédez pas les 160 caractères. Si votre phrase est coupée, vous risquez de perdre en impact. Faites court, mais percutant !

2.      Le mot-clé

Vous avez certainement travaillé un mot ou une expression clé sur votre page. Pour optimiser votre référencement, ce mot-clé doit être intégré dans votre meta description. Bien entendu, il doit l’être de manière naturelle, dans une phrase captivante. Ce qui nous amène au point suivant…

3.      La séduction

Le texte de la balise meta description doit correspondre au contenu de votre page web, tout en évitant de répéter ce qui est mentionné dans la balise title. Son atout : apporter un élément qui va convaincre l’internaute de cliquer.

Veillez à apporter une réponse à la question qu’il peut se poser (via la requête qu’il aura effectuée et donc, sur laquelle vous vous serez positionné).

4.      Le verbiage

Votre description doit avoir un sens, évitez les listes de mots-clés ou énumérations interminables. On respecte les bases de la grammaire française : un sujet, un verbe et un complément. On oublie les adverbes et les mots de liaison, pour penser synthétique.

5.      Le call-to-action

Le grand oublié de la balise meta description est souvent le call-to-action. Pourtant, il s’intègre parfaitement dans ce petit résumé. Certes, vous ne disposez que de 160 caractères pour convaincre les internautes, mais en une phrase, vous pouvez synthétiser votre idée. Ce qui vous laisse ensuite de la place pour offrir à l’internaute d’en savoir plus, de profiter d’une offre, de télécharger un livre blanc… avec un call-to-action.

À la fin de votre méta-description, n’hésitez pas à écrire : cliquez sur le lien, téléchargez maintenant, découvrez-le ici, commandez maintenant, etc.

6.      L’authentique

Vos meta descriptions doivent être uniques. En rédigeant systématiquement le même descriptif pour plusieurs pages, Google peut estimer qu’il s’agit de contenu dupliqué, vous serez alors pénalisé.

L’objectif de ce court texte est de présenter brièvement votre contenu. Il n’y a donc aucun intérêt à utiliser la même meta description partout. Un internaute qui arrive sur une page qui n’a rien à voir avec la description qu’il vient de lire quittera aussitôt le site.

Cette technique ne vous servira qu’à augmenter votre taux de rebond

7.      La lisibilité

S’il faut capter l’attention des internautes, attention à ne pas utiliser des méthodes farfelues comme l’utilisation abusive de mots en majuscules, des caractères spéciaux, des smileys, etc. Une meta description difficile à lire ou qui donne l’impression au prospect de se faire crier dessus est éliminatoire ! Sans compter que Google peut aussi vous pénaliser…

 

Un exemple de meta description qui illustre parfaitement toutes les bonnes pratiques ci-dessus ? Pour cet article, nous pourrions envisager ce descriptif :

Cet article vous dévoile 7 astuces incontournables pour optimiser votre meta description. Envie d’en savoir plus ? Cliquez sur le lien !

Vous y retrouvez toutes les règles de rédaction conseillée dans cet article, une longueur qui n’excède pas 160 caractères, une question qui éveille l’attention de l’internaute et un call-to-action pour l’encourager à cliquer.

Pour la rédaction de votre prochaine meta description, pensez à intégrer ces 7 éléments !

Télécharger ici


Les commentaires de cet article

  1. Jerome Chevillard, Le

    Des règles bien détaillées pour avoir des contenus irreprochables et unique, merci à l’auteur.

    Répondre
  2. Michel Lafont, Le

    Merci pour ces précisions que je juge bien explicite améliorer les travaux de rédaction en ligne, bien vu!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *