Quelle relation patient/médecin sur les réseaux sociaux?

Quelle relation patient/médecin sur les réseaux sociaux?

 

Nous partageons aujourd'hui avec vous une réflexion sur l'usage des réseaux sociaux par les médecins aux Etats-Unis. La FSMB (Federation of State Medical Boards), l’équivalent américain du CNOM (Conseil National de l’Ordre des Médecins) et le ACP (American College of Physicians), l’association américaine des internes en médecins ont publié une mise à jour de leurs recommandations quant à l’utilisation des réseaux sociaux par les médecins. Il est ainsi mis en avant que les éléments clés d’une bonne utilisation des réseaux sociaux doivent permettre de dresser une limite claire entre vie professionnelle et usage des réseaux sociaux. D’après l'ACP, si ce principe n’est pas respecté, les dangers potentiels concernent les problèmes de confidentialité, le remplacement des interactions physiques entre patients et médecins, et les possibilités de mauvaise interprétation inhérentes à l’utilisation du canal digital.

 

Médecin – patient : amis Facebook ? 

Parmi les recommandations faites aux médecins américains par ces deux organismes, il est déconseillé de contacter ou d’entrer en relation avec des patients au travers de réseaux sociaux personnels tels que Facebook. Cette recommandation correspond à la position du CNOM sur la question, transmise au travers du livre blanc Déontologie Médicale sur le Web publié en décembre 2011. Celui-ci conseille aux médecins français de « refuser toute sollicitation des patients désireux de faire partie de ses relations en ligne » (comprendre ne pas être « ami » sur Facebook et autres réseaux sociaux à caractère personnel).

 

une information sans ambiguité 

Après avoir réagi à cette prise de positions de la FSMB et du ACP à l’occasion d’une interview sur Medscape, le Dr. Jacques Lucas, vice-président du CNOM et chargé des TIC en santé, qui a piloté la publication du livre blanc précédemment cité, a livré quelques éléments de réflexion sur les prochaines évolutions de ce livre blanc. Il est prévu d’aider à la distinction entre publicité déguisée et information médicale fiable, en améliorant l’annuaire permettant d’accéder aux informations sur les médecins référencés.

Cette modification de l’annuaire du CNOM ne devrait pas être effective avant 2014.

Sources :

Health.com – Doctors urged to refrain from social media contacts with patients 
Medscape – Dangers du Web : l’avis du CNOM

Bonne semaine à tous,
Au plaisir d'échanger sur ce sujet,

Christian NEFF
Fondateur et directeur de Markentive

Le marketing digital santé pour toucher les patients et les médecins

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*