Utiliser la web-série pour se faire connaître : le cas Les 3 Suisses

Utiliser la web-série pour se faire connaître : le cas Les 3 Suisses

S’il y a bien une technique qui fonctionne pour la promotion de vos produits et services, c’est le storytelling. Nous l’avons déjà abordé sur ce blog, raconter une histoire où le consommateur peut se reconnaître et se projeter avec les produits est toujours fédérateur et impactant.

Parmi les différentes formes de storytelling que vous pouvez lancer, la web-série est très populaire, notamment chez les moins de 35 ans. Et ce n’est pas Les 3 Suisses qui vous diront le contraire ! La célèbre marque a en effet lancé une web-série, en partenariat avec une blogueuse influente, nommée « Coline s’en mêle ».

Soyez une héroïne comme tout le monde

Pour sa campagne de storytelling, Les 3 Suisses s’inspirent de toutes les bonnes pratiques nécessaires au succès du concept. La marque a choisi de prendre une égérie bien connue des filles : Coline. Cette blogueuse mode est suivie, par plus de 30 000 personnes sur Twitter, 64 000 sur Facebook ou encore 125 000 sur sa chaîne Youtube.

Comme Coline est un modèle pour plusieurs jeunes filles, qui suivent les tendances décryptées sur son blog, elle est clairement une actrice influente de la mode en France et donc une ambassadrice idéale pour Les 3 Suisses.

Voilà pourquoi la marque l’a choisi pour incarner l’héroïne de leur histoire. L’entreprise bénéficie de son audience, mais sait également que sa cible pourra s’identifier à Coline et donc adhérer à la communication.

Des problématiques ciblées

Après avoir trouvé l’héroïne parfaite pour sa campagne, Les 3 Suisses devaient trouver un sujet qui fédère sa communauté. La web-série étant lancée au printemps, il fallait donc trouver un thème de saison. Quelles sont les questions que se posent les femmes lors du retour du soleil ? Chaque mois, une de ses problématiques sera posée à Coline. Pour cela, la marque met en scène la question, le défi à relever et le résultat. Dans la première vidéo, nous voyons Coline lire la question sur une enveloppe.

Ensuite, elle donne des conseils avec beaucoup d’humour sur comment répondre à la problématique.

Pour terminer, comme l’objectif est de vendre des produits Les 3 Suisses, Coline fait un défilé avec les vêtements de la marque, qui répondent à la problématique.

Et pour inciter directement à l’action le consommateur qui visionne la vidéo, le site indique sous la vidéo les fiches produit des vêtements portés par la blogueuse. L’internaute n’a qu’à cliquer dessus pour l’ajouter à son panier.

3suisses : les fiches produit sont disposées sous la vidéo

 

Une communication sur les réseaux sociaux

Pour que la campagne prenne une plus grande ampleur, Les 3 Suisses propulse chaque vidéo sur ses réseaux sociaux. C’est un moyen de booster la communication, mais aussi d’avoir des retombées en direct. Pour cela, elle utilise vraiment un effet de teasing, en postant chaque chapitre de la web-série à plusieurs jours d’intervalle. Tout d’abord, la découverte du défi, le 1er mai.

3suisses : un teasing vidéo

Puis les conseils le 5 mai.

3suisses : un teasing pour susciter la fidélisation

Le résultat avec un défilé sera posté le 12 mai. Si l’on regarde cette vidéo postée sur Facebook, on s’aperçoit que la communauté est très réceptive au storytelling : 57 000 vues, 1 099 likes et 82 partages. Les commentaires sont plutôt positifs, la preuve que la marque a bien construit sa campagne.

3suisses : une websérie bien accueillie

Les retombées peuvent aussi être analysées grâce au hashtag lancé par la marque sur Twitter et Instagram #colinesenmele.

3 Suisses : suivre les retombées de la websérie grâce à un hashtag dédié

 

La campagne Les 3 Suisses est un exemple de bonnes pratiques concernant le storytelling. Le format de web-série est particulièrement adapté à sa cible jeune, active et branchée. L’égérie est une blogueuse mode suivie par des milliers de femmes et appréciée pour son naturel et son côté « Girl next door ». C’est pile l’héroïne à laquelle peuvent s’identifier les consommatrices !

Le ton est décalé et humoristique, ce qui correspond aussi à la cible et qui permet de l’accrocher. Les vidéos répondant à une problématique sont légèrement espacées, mais pas trop, créant ainsi un effet de fidélisation. Par ailleurs, le thème choisi est de saison, donc réellement impactant et la collection de printemps est parfaitement mise en avant. Tout est réuni pour donner envie aux internautes d’acheter les accessoires et vêtements sur le site des 3 Suisses !

Celine
Content Marketing

cta-inboud

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*